Le Blog de Sylvaine Delacourte.

Menu & Recherche

Sept questions capiteuses

1- Pourquoi l’extrait est-il différent sur chaque peau ?

C’est la magie et la richesse du concentré qui opèrent. Au fil des heures, la note de fond se mêle littéralement à l’odeur personnelle de chaque peau. Les parfumeurs ont coutume de dire que les Extraits, généralement plus denses en matières premières naturelles « vivantes », sont orchestrés de façon différente d’une Eau de Toilette ou d’une Eau de Parfum.

Plus riches en matières naturelles nobles, plus de notes de fond, plus concentrés, ils sont réellement différents et possèdent une vraie valeur ajoutée ! Ils sont travaillés dans cet esprit là. Chez Guerlain, c’est une tradition. On pense  d’abord le parfum en Extrait (souvent), et l’on décline ensuite l’Eau de Toilette et l’Eau de Parfum.

Si le parfum n’est pas sublimé, s’il y a cacophonie, ou s’il disparaît trop vite, c’est que ce n’est pas le bon ! Essayez-en un autre jusqu’à ce que vous obteniez des compliments des gens qui vous croisent.

2- Quel est le bon geste : en vapo ou au flacon ?

Il est vrai que le geste, si féminin, du cabochon en cristal posé sur le cou, reste l’image du parfum. Mais il faut savoir que cette habitude, ou celle qui consiste à appliquer le parfum au doigt ou directement avec le goulot du flacon, ne sont pas les meilleures. Le contact du nectar avec la peau dénature (à la longue) la fragrance ; on dit même que la peau donne sa propre odeur au parfum. On note que, bien souvent, les clientes qui ont de telles habitudes sont étonnées de trouver leur fidèle parfum différent quand elles viennent acheter un autre flacon.  Normal, elles n’y sentent plus leur note personnelle. Il est donc conseillé de vaporiser son parfum ou alors d’acheter des flacons de petite taille (7,5 ml) ; le parfum n’a pas le temps de se dénaturer et l’on garde le geste mythique. Si l’on opte pour une grande taille, l’idéal serait de le transvaser dans un vaporisateur.

3- Quel est le prix du rêve ?

L’Extrait reste le produit le plus cher. Son concentré, on l’a vu, est plus dense, sa solution plus pure et son flacon toujours plus beau. Chaque maison a ses tarifs. Difficile, donc, de faire une moyenne, mais prenons un exemple : un Extrait de 8 ml coûte environ 95 €, alors que son Eau de Parfum de 30 ml est à 52 €. Sachant que la durée d’utilisation moyenne des deux est de deux mois (et que l’on met nettement moins d’Extrait), faites vos calculs ! Et si possible, choisissez de préférence la deuxième taille d’Extrait, toujours plus avantageuse quant au prix.

4- Comment choisir pour bien acheter ?

Acheter un Extrait demande de la méthode. Le mieux est de demander une vaporisation qui, en abrégeant la durée des notes de tête, met immédiatement l’accent sur les notes de cœur. Pour découvrir le fond, il faudra attendre. Un conseil, prenez le temps de la réflexion, quitte à revenir le lendemain dans votre parfumerie. Autre formule si vous voulez découvrir plusieurs parfums : demandez qu’ils soient vaporisés sur des petits morceaux de flanelle, c’est le meilleur support pour sentir un parfum. N’essayez jamais plus de deux parfums en même temps et, dans ce cas, commencez par le plus léger des deux. Evitez d’être parfumée pour aller en « dégustation » et préférez le matin au soir, votre odorat est plus frais. Le pire moment : après le déjeuner !

5- Quelles parties du corps se parfumer ?

Une touche à la racine des cheveux, au niveau de la nuque, au creux des poignets, des coudes, des seins, et du nombril : ce sont les points stratégiques classiques. N’oubliez pas la chevelure qui est un excellent support et, pourquoi pas, l’intérieur des genoux. Comme les sons, les odeurs montent !

6- Faut-il parfumer ses vêtements ?

Possible, si l’on a la main légère. Idéal : vaporiser l’ourlet du bas de ses vêtements. Attention, toutefois, aux taches ! On n’applique jamais un parfum à même les tissus, préférez l’Eau de Toilette ou l’Eau de Parfum vaporisés (de loin) sur les matériaux nobles (cashmere, laine, coton, soie) de couleur moyenne ou sombre. Surtout, ne pas vaporiser sur les perles, ni la fourrure et les bijoux en général. Vous avez aussi la possibilité de vaporiser devant vous l’Eau de Toilette et ensuite de pénétrer dans le nuage.

7- L’Extrait, à quelle heure ?

On vous conseillera partout le Parfum pour le soir. Et pourquoi ne pas en profiter dès le matin ? Sachez qu’une touche d’Extrait est plus présente et discrète qu’une large vaporisation d’Eau de Toilette ou d’Eau de Parfum. L’Extrait n’est pas « fort », c’est même l’inverse. C’est le produit le plus noble et intimiste.

 

Tags d'article
Sylvaine Delacourte

Nez, parfumeur, passionnée par Guerlain.

Articles liés

Questions Capiteuses

 Au cas où, vous vous poseriez encore certaines questions, voici…

Rituel du Parfum

Si vous voulez profiter de votre parfum toute la journée,…

Les dix commandements du parfum

Un achat de parfum, cela se prépare comme une séance…

4 Discussion to this post

  1. Une balade parfumée dans le jardin de mes creations qui font la part belle aux merveilleuses matieres premieres naturelles et si nobles.
    Retravailler les parfums comme s’ils sortaient d’un atelier du debut du XX eme sciecle!
    peut etre interessée un hjour par un lancement d’une de mes creations pour la Maison Guerlain?
    Petit poisson deviendra grand pourvu que l’……
    Merci pour votre attention
    A bientot sur mon site
    Amicalement
    Thierry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tapez votre mot-clé de recherche, et tapez sur Entrer pour rechercher