WordPress database error: [INSERT,UPDATE command denied to user 'leparadimanuel'@'10.0.62.18' for table 'yhea_options']
INSERT INTO `yhea_options` (`option_name`, `option_value`, `autoload`) VALUES ('_transient_doing_cron', '1419200271.5206251144409179687500', 'yes') ON DUPLICATE KEY UPDATE `option_name` = VALUES(`option_name`), `option_value` = VALUES(`option_value`), `autoload` = VALUES(`autoload`)

Visite de la maison Guerlain , pour des journées particulières | Esprit de Parfum, le Blog de Sylvaine Delacourte - Nez , Parfumeur, passionnée par Guerlain

Visite de la maison Guerlain , pour des journées particulières

18 octobre 2011 par Sylvaine

Le temps d’un week end, ( 15 et 16 octobre 2011) les portes se sont ouvertes , pour faire découvrir les secrets de notre patrimoine et de nos savoir- faire. Ateliers des contes parfumés : adultes et enfants, conférences: Thierry Wasser , Olivier Euchaudemaison, et Sylvaine Delacourte, visite boutique et institut, historiques etc….

Commençons la visite par le Rez de chaussée :

La maison Guerlain a été créée sa société en 1828.

Pierre François Guerlain a construit sa première usine place de l’étoile où il a fabriqué des produits de soin, de maquillage et de parfums.

Non loin de là un peu plus tard.

L’immeuble qui abrite la boutique Guerlain et le spa a été construit en 1914 par Charles Mewes, à qui l’on doit également les hôtels Ritz de Paris, Londres et Madrid. Outre la boutique du rez de chaussée, il abritait les appartements de plusieurs membres de la famille. La Maison Guerlain comprend trois niveaux soit plus de 600 m2. L’ensemble est inscrit à l’inventaire supplémentaire  des Monuments historiques en tant que commerce de luxe du 20ème siècle digne d’intérêt.

C’est la troisième boutique, la première étant celle de la rue de Rivoli en 1828, elle était située sur l’emplacement de l’actuelle salle à manger de l’Hôtel Meurice, puis la seconde rue de la paix en 1841.

Nous comptons actuellement 15 boutiques exclusives à paris. Elle se compose de pas moins de 17 marbres  différents tous issus de carrare, les frises napoléon III et les comptoirs de marbre surmontés des présentoirs signés André Putman.

Voici un meuble très particulier, qui n’existe en fait que dans cette boutique ; il s’agit d’un cabinet à savons, unique en son genre. Guerlain a été un grand créateur de savons, et ce meuble a été conçu pour que les clients puissent sentir celui qui les intéressait. Chaque boite est en étain connu pour garder l’odeur intacte. Nous avons disposé sur ce meuble quelques savons anciens appelés les Sapoccetti. Ils étaient emballés à la main et vendus par boite de trois. Jacques Guerlain aimait s’asseoir près de ce meuble quand il se rendait à la boutique pour faire sentir ses derniers projets aux clientes.

Cette boutique a très peu changé depuis  sa création. C’est la troisième boutique, la première étant celle de la rue de Rivoli en 1828, elle était située sur l’emplacement de l’actuelle salle à manger de l’Hotel Meurice, puis la seconde rue de la paix en 1841. Nous comptons actuellement 15 boutiques exclusives à paris. Elle se compose de pas moins de 17 marbres  différents tous issus de carrare, les frises napoléon III et les comptoirs de marbre surmontés des présentoirs signés André Putman.

Et voici un meuble très particulier, qui n’existe en fait que dans cette boutique ; il s’agit d’un cabinet à savons, unique en son genre. Guerlain a été un grand créateur de savons, et ce meuble a été conçu pour que les clients puissent sentir celui qui les intéressait. Chaque boite est en étain connu pour garder l’odeur intacte. Nous avons disposé sur ce meuble quelques savons anciens appelés les Sapoccetti. Ils étaient emballés à la main et vendus par boite de trois. Jacques Guerlain aimait s’asseoir près de ce meuble quand il se rendait à la boutique pour faire sentir ses derniers projets aux clientes présentes…

L’escalier vous entraine vers l’étage supérieur , appelé l’entresol et déjà vous pouvez apercevoir les mosaïques d’or fin.

l ‘entresol :Le maquillage

Vous arrivez a l’étage supérieur  de l’entresol, et là s’offre a vos yeux  l’étonnant ruban d’or composé de 350 000 tesselles dorées à la feuille d’or réalisé par Maxime d’Angeac.

La première pièce présentée : Un adorable pot en porcelaine de paris d’époque 1840 contenait du fard à lèvres solide appelé Roselip qui s’appliquait avec le doigt. En fait, à cette époque lèvres et joues se coloraient avec le même produit et la discrétion était de mise. Plus tard en 1914, les femmes trouveront chez Guerlain un produit très fixe sur les lèvres c’est  l’extrait de roses pour les lèvres.

Mais la grande innovation de Guerlain c’est d’avoir inventé en 1870, le premier rouge à lèvres en forme de biseau telle que nous le connaissons actuellement. Comme ses ancêtres qui exerçaient le métier de potier d’étain, et à qui l’ont doit le moule conique pour couler les cierges, Pierre François Pascal a travaillé la matière du rouge à lèvres pour qu’elle adopte la forme en biseau avec le tube qui la protège. Ce premier rouge s’appelait  :Ne m’oubliez pas. Nous vous présentons ici sa version des années 30, car la première version fait partie d’une exposition actuellement en chine. La forme est identique, le matériau aussi, mais sa taille est légèrement plus grande.

Le rouge à lèvre va devenir le produit fétiche des Guerlain, leur fleuron du maquillage. Sont exposés aujourd’hui, non pas toute la collection mais les pièces phares toujours belles et parfois amusantes. Ainsi ce Rouge d’enfer qui fera l’objet d’un brevet en 1924 car de ses deux petites chaines dépend la fermeture du capot. Très représentatif des années folles, il sera suivi dans les années 30 par Jeu de dames, qui fera fureur aux USA où il sera exclusivement commercialisé.  A la même époque, voici un nouveau rouge amusant avec ses recharges de minuscules feuilles de papier pour fixer le rouge sur les lèvres.

Toujours en avance sur leurs temps, les Guerlain concevront un incroyable Rouge automatique à la sublime mécanique car il était rechargeable, vous pouvez voir d’ailleurs une recharge et à l’architecture longiligne qui rappelle les buildings américain des années 30 ; Cette année Olivier Echaudemaison , notre créateur artistique s’en est inspiré pour concevoir ce rouge automatique aux très nombreuses couleurs.

Puis le rouge à lèvres connaît un nouvel essor dans les années 70 avec ce packaging or strié qui annonce 30 ans plus tard la création du Kiss kiss dessiné par le designer Hervé van der Straeten.

Notons également que le rouge à lèvres a toujours été un outil de séduction et parfois mêmes arboré comme un bijou. Comme le démontre le rouge créé par le joaillier Boucheron  pour Guerlain dans les années 30 avec son étui en or et le Kiss kiss or et diamants des années 2000 réalisé exclusivement sur commande comme ses 25 teintes créées sur mesure.

A côté , surgit la beauté du rouge G conçu par le joaillier Lorenz Baumer en 2009. Ce rouge allie à la fois la beauté de l’objet et la prouesse technique, avec un miroir incorporé.

Après la bouche, le regard. Au milieu du 19 ème les yeux ne sont pratiquement pas maquillés. Le maquillage étant réservé aux comédiennes et au demi mondaines. En tout cas, il devait rester discret. Cela n’empêche pas Guerlain de concevoir la Phyrommée en 1840, librement inspiré du Khôl oriental. Cet attrait pour l’Orient, on le retrouve également dans les parfums, et le Khol Terracotta actuel est lui aussi une interprétation de ce fameux Khôl que l’on trouve autour du bassin méditerranéen.

Le maquillage des yeux deviendra au fil des années, un élément important pour la beauté de la femme. Des collections se succéderont et aujourd’hui nous vous présentons des fards à paupières liquides des années 30 et le dernier écrin de six couleurs dessiné par Linda Madhavi l’an dernier.
Les poudres ont été également les premiers produits de maquillage créés par Guerlain. Au 19 ème, le maquillage devait être discret pour ne pas dire invisible.. Mais il était de bon ton d’oser un peu de rouge sur les joues et ne pas briller. C’est vers le milieu du 19 ème que Guerlain va développer des gammes de fard à joues et des poudres. Ce travail du teint deviendra une marque de fabrique pour Guerlain qui ne cessera d’offrir poudres et surtout fond de teints de plus en plus performants tout en restant obligatoirement invisibles. Mais,  remontons le temps aux premiers fards à joues solides sur mortier de 1840. Ils étaient tout d’abord en porcelaine de paris, ils ont été ensuite baptisés Chines et réalisées en verre vert décoré à l’or fin. Leurs noms sont aussi évocateurs d’un ailleurs en vogue en ce milieu du 19ème : rouge de Carthame, rouge de Damas. Plus tard,  en 1914 les clientes adopteront le Rose du moulin que vous voyez ici dans son adorable boite. Mais le teint, à cette époque, est comme je vous le disais, surtout fondée sur la poudre.

Depuis le 18ème, les femmes vivent dans un nuage de poudre que ce soit sur les perruques mais aussi sur le visage et corps pour masquer parfois une hygiène douteuse. Guerlain en proposera plusieurs dont certaines deviendront de véritables références comme Ladies in all Climates en 1890 , soulignez la modernité du nom et la Poudre aux Ballons de 1918 dont la boite emblématique reprend l’illustration de la première usines Guerlain située à la barrière de l’étoile.

Mais celle qui marquera son époque est la poudre C’est Moi parfumées aux grands extraits de ces années 20 comme Mitsouko ou Shalimar. Vous pouvez voir sur le tambour de la boite magnifiquement décorée le souverain, louis XIV qui l’a inspirée, dans sa symbolique éblouissante. Et, la minuscule boite qui faisait office d’échantillon. L’aventure de la poudre continuera avec des créations exceptionnelles, qui marqueront l’univers du maquillage.

Chaque femme connaît la Terracotta cette poudre de soleil inventée en 1984. Les Guerlain toujours en avance sur leur temps ont pressenti avant tout le monde que le maquillage devait être aisé, rapide et que la mode du bronzage allait s’intensifier. Terracotta si souvent copiée mais jamais inégalée, s’enrichit chaque année de nouvelles créations, améliore la qualité de sa texture, propose de nouvelles teintes. Et dans la foulée, l’homme n’a pas été oublié avec en 1987 la création de Terracotta pour hommes, considéré comme le premier maquillage masculin. Terracotta c’est donc une histoire qui n’en finit pas de faire rêver, tout comme les Météorites créée en 1987, cette poudre libre présentée sous forme de petites billes de couleur différente. Chaque couleur ayant une fonction propre comme le rose pour donner bonne mine, le vert pour cacher les imperfections. Pour fabriquer cette poudre qui n’existait pas, les ingénieurs Guerlain ont du concevoir une machine de forme ronde dans la laquelle la poudre, le colorant, le parfum et l’eau sont mélangés. Un assistant remue à la main les ingrédients afin d’obtenir des billes de taille homogène. Les boites sont inspirée d’une boite ayant appartenu à Catherine de Médicis et que l’on peut voir au musée du Louvres .elles sont toujours remplies à la main et pesées de manière individuelle. Mais pas de beau teint sans un fond irréprochable.

Guerlain s’attachera à développer des fonds de teint de plus en plus fluides et discrets. D’issima couvrant dans les années 80 à Lingerie de peau en 2010 que de chemin parcouru, le fond de teint nouvelle génération ne se voit plus, il appartient au domaine de l’intime comme les produits de soin que je vous invite à découvrir maintenant.
Les Guerlain ont toujours été  entourés d’artistes :

Beaucoup de publicités ont été réalisées par de grands affichistes comme Darcy, Cassandre ou Nikasinovitch pour les plus anciennes et les photos de Giovanni Gaster ou Paolo Roversi pour les publicités plus récentes, notamment celle de Shalimar.

Dans sa première boutique rue de Rivoli à l’emplacement actuel de la salle à manger de l’Hotel Meurice, Guerlain connaît un immense succès auprès de l’aristocratie Européenne, non seulement pour ses parfums et maquillage mais aussi pour ses produits de soin et d’hygiène aussi innovants que performants. On s’arrache sa crème à la graisse d’ours qui avait le pouvoir semble t’il  de stopper la chute des cheveux. Pierre François Pascal se rendait lui-même en Russie, à pieds et en diligence pour acheter cette précieuse denrée. Il n’hésitera pas d’ailleurs  à sillonner l’Europe à la recherche des ingrédients naturels comme la rose, l’iris, le concombre et bien d’autres qui composeront ses créations parfums, maquillage et soins. Dans le même esprit de créations décalée, il y aura l’opiat de dentifrice blanchira les dents.

Et il existera même un produit pour faire dresser les cheveux et la barbe ( avec le nom incroyable de  pare brise !)

Quand au baume de la ferté, il protégera dès 1870 pendant près d’un siècle les seins des nourrices avant de se reconvertir dans la protection des lèvres contre les méfaits du froid. Ce produit dont la formule à base de tanin de vin de Bordeaux additionné de  résine de benjoin est resté inchangée et toujours vendu.

N’oublions pas la poudre d’iris pour le corps de 1860  qui sera utilisé sur le corps et les cheveux et l’huile Rosat pour les Ongles. Mais Guerlain abandonnera peu à peu ces produits dits d’hygiène pour se consacrer spécifiquement aux soins de la peau. Ainsi, l’Impératrice Sissi dont le teint de porcelaine a fait le délice des peintres de la cour n’utilisera pour protéger et blanchir son teint que la célèbre crème à la fraise conçu en 1840. L’idée même de blanchir la peau sera la base des soins blanchissants très utilisés de nos jours en Asie. Toujours au 19ème seront en vogue les produits liés à la nature comme vous pouvez voir ici le lait de roses ou le lait de concombres qui resteront à la mode pendant près d’un siècle. Parfumeur oblige, toutes les crèmes seront légèrement parfumées à la rose ou à la violette et cet esprit de parfumage reste toujours d’actualité.

Après la Nivéa créée par Guerlain, une formule assez proche : la crème Secret de Bonne Femme en 1904, le premier hydratant du marché de la cosmétique les noms des produits ne seront plus aussi explicites. Battue et remplie à la main, cette crème aura une longévité exceptionnelle de près de cent ans. Conçue comme une crème fouettée, elle ne supportait pas les déplacements par air, car tel un soufflé sa texture ne résistait pas à la pressurisation. Elle sera le chef de file de nombreuses créations autour de l’hydratation comme la Cremalbat dans son pot noir des années 20, ou plus tard la crème super nourrissante ou la ligne des Super Aqua. Dès 1987, Super-Aqua sérum impose l’idée que l’hydratation est la première arme anti-rides. Produit culte et best seller depuis 25 ans, sa formule est une parfaite symbiose entre la fluidité, l’efficacité d’un sérum et le confort extrême d’une crème. Elle est toujours sans égal sur le marché.

Puis, les années 50 verront le développement des soins anti âge dont le premier sera l’Emulsion d’Ambroisie, présenté dans un curieux pot en forme de coquetier qui permettait  à la crème d’être à l’abri de l’air et donc de l’oxydation. Cet ancêtre des sérums sera suivie d’une longue lignée dont le dernier né le Sérum de longévité d’orchidée impériale de 2011 démontre non seulement le fort développement technologique en cosmétique mais la recherche en matière de conditionnement, avec un pack étanche, une gestuelle tête en bas comme l’Emulsion d’Ambroisie et breveté.

C’est dans les années 70 que Les produits de soin et de maquillage prendront de plus en plus d’importance dans l’histoire de Guerlain pour qu’en 1974 une usine située à Chartres leur soit entièrement dédiés. Cette création permettra d’aborder avec force et puissance les années cruciales que sont les années 80. Guerlain propose alors des soins premiums anti âge avec la ligne Issima qui s’enrichira au fil des années  de divers produits reconnaissables dans leur pot bleu conçu par le sculpteur Robert Granai qui rappellent les formes d’un vaisseau spatial.

Comme vous avez pu vous en rendre compte, depuis 1828, Guerlain puise dans la Nature l’inspiration et les ingrédients pour formuler des soins d’excellence.

Aujourd’hui, la recherche Guerlain va encore plus loin  dans sa recherche sur l’anti âge et se concentre sur les phénomènes de la nature les plus prodigieux qu’elle étudie avec un haut niveau de science au travers de plateformes scientifiques dédiées. Orchidées rares à la longévité prodigieuse, capables de garder leur beauté intacte jusqu’à 200 ans, produits de l’abeille au pouvoir cicatrisant, perle naturelle à l’action blanchissante, la recherche Guerlain étudie, sélectionne et assemble un savoir faire unique. Prenons l’exemple  de l’orchidée.

Guerlain a créé il y a dix ans une plateforme de recherches multidisciplinaires appelé l’Orchidarium Guerlain avec trois pôles chapeautés par les experts les plus éminents. Le Jardin Expérimental en Suisse est une orchidothèque qui abrite la collection de plus de mille orchidées Guerlain, de 80 espèces du monde entier. Le Laboratoire fondamental en France permet de décrypter leurs propriétés biologiques et enfin la Réserve Exploratoire en Chine plus précisément dans la région du Yunnan où sont protégées et cultivées les précieuses orchidées Guerlain dans leur milieu sauvage. Il existe plus de 30 000 espèces mais pour sa ligne de soins Orchidée Impériale, Guerlain a sélectionné la Vanda Teres et la Vanda Coerulea qui veut dire 10000 générations en chinois que vous voyez ici . Elle vit dans l’ombre de la cîme des arbres, gérant l’absence ou l’abondance d’eau, tandis que la Teres s’épanouit au soleil tout en étant capable de gérer les chocs thermiques. Chacune met en œuvre ses propres molécules de survie.

Après l’orchidée, l’abeille, architecte de la vie et à l’origine de produits comme le miel, la gelée royale et le propolis qui comptent parmi les meilleurs cicatrisants naturels au monde. C’est pourquoi la recherche Guerlain s’est attachée à étudier et analyser le lien étroit entre l’abeille, ses productions et son écosystème. Ce qui l’a conduit entre autre sur l’île d’Ouessant où est produit le miel le plus pur d’Europe et qui rentre dans la composition de la gamme ABEILLE ROYALE.

Que ce soit Super Aqua Sérum,orchidée impériale,abeille royale : ces gammes sont toutes des dignes héritières du savoir faire Guerlain acquis au cours de ces 183 ans.

Si le Parfum m’était conté …..


Exposé de façon exceptionnelle : ce brule parfum de voyage de la fin du 19 ème, un somptueux coffret de mariage de la même époque qui était fabriqué sur commande.

A côté, un petit flacon de poche appelé Goutte Parfumée et qui étaient vendus par boite de six. Elle était protégée par un étui métallique et les élégantes les sentaient quand l’odeur des rues de paris en cette fin 19 ème était insupportable..

Une lettre manuscrite d’Alexandre Dumas à Pierre François Pascal qui comptait bon nombre d’écrivains comme amis. Balzac ne lui avait il pas demandé un parfum quand il écrivait César Birotteau ?

Enfin,  les chevaux de Marly qui furent le logo de Guerlain au début du XXème  les Guerlain ont toujours été des passionnés de chevaux et certains membres de la famille montent en compétition, en dressage notamment. Vous connaissez certainement Habit Rouge pour homme créé en 1965.

Bienvenue dans l’antre du parfumeur qui accueille aujourd’hui quelques unes des plus belles créations  parmi les 800 créées depuis 1828.

A noter le travail artistique particulièrement minutieux de ces dames que nous appelons les Dames de Table. Le baudruchage, les fils de soie, les cachets de cire n’ont pas de secrets pour elles.

Le célébrissime flacon abeilles de l’Eau de Cologne Impériale créée pour l’Impératrice Eugénie en 1853. Cette création vaudra à Pierre François Pascal Guerlain le titre envié de fournisseur de la cour impériale. Ce flacon est toujours présent au catalogue et vous pouvez le personnaliser en remplaçant par exemple l’étiquette par une date ou des initiales, et le remplir avec toutes les fragrances du catalogue, bien sûr sur commande.

Depuis 1853 l’abeille est devenue notre symbole et on la retrouve sur certaines créations comme vous avez pu le constater avec la crème abeille royale.

Voici, la nouvelle abeille aux ailes d’or, 2011 présentée dans son flacon baccarat et éditée en 55 exemplaires. L’année dernière les abeilles avaient des ailes de cristal. La fragrance bien évidemment chaque année est différente.

Cette abeille a également inspiré un gemmologue de talent qui a dessiné cet extraordinaire bijou parfumé. Un bijou exceptionnel qui rassemble trois savoir faire, celui de l’horloger, du parfumeur et du bijoutier. Elle se porte en clip ou en sautoir, il suffit d’appuyer sur le diamant poire pour qu’elle déploie ses ailes et son parfum… elle s’appelle le secret de la Reine.

Nous avons sélectionné  les flacons qui nous semblaient évoquer parfaitement en quelques minutes l’univers magique de Guerlain ; la tortue qui abrita le Parfum des Champs Elysées. Créée par Baccarat, elle fêta l’ouverture de  la boutique en 1914. La petite histoire raconte que Les Guerlain mécontents du retard pris par les travaux dirigés par  l’architecte Charles Mewes , voulurent se moquer de lui, et décidèrent de choisir l’animal le plus lent de la terre.

Toujours dans le registre du bestiaire, vous avez le flacon dit escargot qui abrita les parfums Mouchoir de Monsieur et Voilette de Madame en 1904. Jacques Guerlain les créa pour un couple d’amis qui se mariait et avec leur accord les  commercialisa quelques années plus tard. Si Voilette a disparu, Mouchoir de Monsieur est toujours présent dans nos boutiques. Et, le petit flacon canard daté de 1928, dont on ne connaît que trois exemplaires dans le monde.

Mais la création la plus importante pour la parfumerie en général est celle de Jicky en 1889. Pour bien comprendre Jicky il est important de se situer dans le contexte de l’époque. En cette fin du 19 ème l’Europe, en particulier la France et la Grande Bretagne sont en pleine révolution industrielle. La photographie se développe, les transports sont en pleine mutation avec l’apparition du train, de la voiture et bientôt de l’avion. C’est à cette période que va naître alors à la fois dans la littérature, la musique et la peinture une nouvelle façon de concevoir la nature. L’artiste ne va plus chercher à capter en elle la ressemblance mais s’attacher par exemple aux changements de la lumière, comme le mouvement impressionniste. Aimé Guerlain, comme son père et plus tard son neveu Jacques est passionné par les arts en général et son cercle d’amis est composé de peintres, de musiciens mais aussi de scientifiques.

Lorsqu’il crée Jicky , il ne veut pas reproduire une simple odeur comme le faisait son père Pierre François Pascal avec ses extraits de gardénia, de rose ou de jasmin.. Il décide donc d’ajouter à sa formule composée de nombreux produits naturels quelques matières premières de synthèse appelées : la coumarine, vanilline etc . C’est pourquoi Jicky est qualifié comme le premier parfum moderne car à partir de sa création, le parfum deviendra conceptuel et non plus figuratif. Il s’agira de susciter l’émotion comme un tableau peut le faire. Si Jicky est une œuvre d’art olfactive, vous pouvez voir a ses cotés, Bouquet de faunes dans son superbe et rare flacon signé par Lalique en 1922 et admirer le travail du cristal dont le bouchon est surmonté de rivets d’étain.

Jacques Guerlain a été le plus grand collectionneur de toiles impressionnistes, voici un parfum créé en hommage à Diaghilev, le créateur des ballets russes en 1937 Ce flacon somptueux en cristal de baccarat bleu et recouvert d’une feuille d’or représente un nœud papillon. A ses coté un autre flacon bleu en cristal de baccarat de 1922 dont le col e le bouchon sont laqués or tandis que les motifs sont peints à l’or fin.

Restons dan le bleu qui est une des couleurs fétiches de la maison avec cette dernière création pour Noel, Shalimar : Midnight blue. Une superbe réalisation en cristal de baccarat du flacon Jicky d’un de nos parfums iconiques, Shalimar créé en 1925 et dont le succès ne s’est jamais démenti. Ce flacon sera édité en 30 exemplaires.

Puis vous avez l’étonnant LIU dans son flacon baccarat noir créé en 1929 en hommage à la chine et qui représente un pot a thé chinois qui a appartenu a la famille Guerlain . Liu étant le nom de l’esclave chinoise dans Turandot l’opéra de Puccini. Le parfum Liu est toujours vendu dans la collection des « parisiennes «

Et pour rester toujours dans l’exceptionnel, a côté : un flacon  dit mauresque décoré à la main, qui était créé sur commande avec le choix du motif bien entendu ainsi que du parfum. Et, le flacon dit aux papillons en opaline de chez Baccarat qui abrita dans les années 50 plusieurs parfums comme Shalimar, Mitsouko ou Vol de Nuit.

Depuis sa création, Guerlain a toujours composés ses parfums autour des matières premières naturelles. Avec Jicky nous avons introduit la synthèse. Mais cette dernière ne se substitue jamais à la nature. Nous l’utilisons car elle donne de la puissance aux créations et aussi parce qu’elle ouvre un champ d’odeurs inouï. Elle peut également recréer des parfums comme ceux de la violette, du lilas, ou encore  la pivoine qui ne livrent pas leurs secrets aux parfumeurs.

Le créateur Guerlain, aujourd’hui Thierry Wasser parcourt le monde entier pour acquérir les plus belles matières premières. Comme ses prédécesseurs, Thierry Wasser fait son marché et rencontre les producteurs pour obtenir la meilleure qualité et pour travailler avec eux la meilleure manière d’extraction ou de distillation. Cet explorateur d’odeurs se rend en janvier en Calabre pour la bergamote, en avril en Tunisie et également en Calabre pour la fleur d’oranger, en juin en Bulgarie pour la rose, l’automne est consacré au Vetiver et au jasmin en Inde. La rose a toujours été la fleur fétiche des créateurs Guerlain. De la rose  centifolia qui est la rose de Mai grassoise, à la damascena que l’on trouve en Bulgarie, en Turquie et au Maroc, elle est présente dans toutes les créations. Récemment Thierry vient de découvrir une nouvelle rose : la rose perse.

Nous vous présentons aujourd’hui quelques produits à l’état brut mais nous recevons à l’usine les essences.  Des larmes de benjoin, sèves extraites de l’arbre à benjoin du Laos , de la vanille de Madagascar, avec la teinture que nous réalisons à l’usine de parfums d’Orphin ( a côté de Rambouillet ) du patchouli d’Indonésie des rhizomes d’iris de Florence avec la pommade que nous diluons nous-mêmes, de la myrrhe d’Arabie et de Somalie , du vetiver de Haiti et d’Inde, de la fève tonka issues du coumarina du Venezuela, de la bergamote de Calabre.

Certaines font partie du sceau olfactif Guerlain que nous appelons la guerlinade et que l’on retrouve en filigrane dans toutes les créations. Cette signature olfactive est un accord composé de fève tonka, de jasmin, de rose, de bergamote, de vanille et d’iris. Son dosage évolue selon le bon vouloir du créateur mais c’est grâce à lui que l’on reconnaît un parfum Guerlain même si on en ignore le nom. Le parfumeur Guerlain est le seul maitre à bord. A lui de créer selon son propre désir, sa propre inspiration. Un parfum se compose d’abord dans la tête avant d’être traduit par des odeurs.

Jacques Guerlain disait souvent qu’un bon parfum correspond à un rêve initial. Les sources d’inspirations peuvent être très variées comme une femme, très souvent, un paysage, un marché d’épices, une ville, tout ce qui suscite une émotion. La richesse de l’imagination est cruciale, même si le coté technique de la mémoire olfactive est également très important. Mais là il s’agit de mémoriser, environs 3000 odeurs, dont certaines sont issues de la synthèse. Cela demande beaucoup de travail et de concentration, mais cela ne suffit pas si l’imaginaire n’est pas au rendez vous. Le parfumeur écrit ses formules et vous pourrez voir en quittant cette pièce un livre ayant appartenu au fondateur. C’est la première fois qu’il quitte son coffre fort dont seul Thierry Wasser possède la clef.

Certaines créations ont été conçues pour des personnes comme la cologne impériale pour L’impératrice Eugénie, la cologne russe de 1880 pour le tsar Alexandre II, l’Eau Hégémonienne 1890 pour le roi d’Espagne Alphonse XIII et dans un registre plus léger Sous le vent pour Josephine Baker.

Nous proposons  toujours ce service de parfums sur mesure , pour des personnalités et également pour des personnes qui aiment tout simplement le Parfum.

Bienvenue au spa Guerlain dans ce superbe hall de Jean Michel Franck

Devant vous, sont présentés des produits de maquillage qui montrent la créativité et l’audace de Guerlain.

Le majestueux couloir, ornées des appliques fleurs de Diego Giacometti, vous emmène vers  les cabines qui portent  toutes le nom d’un parfum.uelques mots sur cet endroit unique. Inauguré en 1939, l’Institut Guerlain de 200 m2 est le premier institut au monde. Les Guerlain ont inventé le concept d’un espace entièrement dédié à la beauté de la femme. Des artistes talentueux l’ont décoré. Vous pourrez admirer le grand hall de Jean Michel Franck, l’alcôve à parfums de Christian Bérard (qui était le décorateur des ballets russes) avec ses incroyables tables peintes et les appliques de Diego Giacometti.

Il a été rénové en 2005 par l’architecte Maxime d’Angeac et Andrée Putman et évolué en spa avec la création de deux cabines balnéo.
La méthode de soins et de massage a été créée par un médecin, le docteur Daubiac, ce massage de 39 mn est encore pratiqué et sa caractéristique est que chaque muscle reçoit 25 pressions. A ce massage désormais sont associées des méthodes très innovantes .Il existe également des soins du corps, et il est tout a fait possible de rester une demie journée ou une journée, dans la même cabine pour recevoir différents soins, manucure, épilation, maquillage.

Depuis la rénovation en 2005, les hommes sont les bienvenus.

N’oubliez pas en sortant de la boutique des champs Elysées de découvrir la nouvelle boutique pop up store de Guerlain, qui a revêtu son nouveau décor. Le rouge y est très présent, pour bien évidemment

merci a Elisabeth Sirot

Tags:   · · · · 4 Commentaires

4 responses pour l'instant ↓

  • Bonjour, j’aimerais savoir si Guerlain pense a s’investir dans la parfumerie naturelle et bio, comme l’a fait la parfumeuse Olivia Giaccobetti pour Honore des Pres – Vamp a NY, une superbe tubereuse 100% naturelle et en partie bio.
    Les gens ne veulent plus s’empoisonner avec des phtalates, muscs et autres matieres synthetiques hautement toxiques selon de nombreux rapports et etudes nord-americaines!

    • désolée Emma de répondre si tardivement , en effet je voyage beaucoup en ce moment , pour l’instant guerlain n’a pas prévu de se lancer dans le bio,mais
      savez vous que les matières premières naturelles sont souvent considérées comme plus agressives que les produits de synthese, en tous les cas dans le cadre de notre groupe, je trouve que le travail d Olivia est extrêmement bien fait pour la marque honoré des pres, nos parfums dans le cadre du groupe auquel nous appartenons sont extrêmement contrôlés, nos lois sont bien plus sevères que l’ifra,, nous avons moultes test toxicologiques, et garantissent de tout probleme! c est ma conviction ! bon week end

  • Quelle belle maison… Quel savoir faire… J’aurais tant aimé partager ses beaux moments, rencontrer ces personnes qui offrent tant de plaisir. En avez-vous seulement conscience ? Merci !

    • merci de votre gentil message, et espere une autre fois pouvoir vous croiser, et j’ai bien conscience d’avoir de la chance e travailler dans une belle maison comme celle de guerlain , merci a vous et désolée de cette réponse tardive,