Le Blog de Sylvaine Delacourte.

Menu & Recherche

Notes solaires

          Difficile pour moi de rentrer après avoir passé de bonnes vacances au soleil, nostalgique de ces odeurs, je vous envoie par ce post quelques rayons de celui ci.

Une histoire de référence olfactive…

En Europe, la référence olfactive associée aux notes ensoleillées est l’Ambre solaire de L’Oréal,  construite autour des salicylates de benzyle,  tandis que les États Unis ont pour référence le produit solaire Hawaïan tropic dont le parfum très opulent est construit autour de notes noix de coco.

Le secret de la note solaire : les salicylates de benzyle

L’Oréal, dans son Ambre solaire utilisait le salicylate de benzyle pour ses propriétés de filtre solaire. Au cours de sa recherche, l’entreprise finit par mettre au point des filtres solaires bien plus efficaces et supprima cet ancien filtre. La conséquence fut une baisse importante des ventes de l’Ambre solaire. La formule est alors par la suite retravaillée afin d’y réintégrer le fameux salicylate de benzyle,  non plus comme filtre solaire mais pour son effet olfactif qui était devenu une référence solaire pour le consommateur. En un mot, il fallait que cela sente le sable et la peau chauffée par le soleil

Les notes solaires

Il existe des matières naturelles ou de synthèse qui permettent de rendre cet effet « solaire » dans un parfum.

Les salicylates 

Ce sont des molécules de synthèse : le benzyle amyle et cis 3 hexényl.

La bergamote, la mandarine

La bergamote, la mandarine et les agrumes en général rappellent bien sûr le soleil et la fraicheur des pays méditerranéens, notamment la Calabre.

Les notes marines

Ce sont des notes de synthèse que l’on appelle aussi notes aqueuses obtenues grâce à la calone, ou l’ hélional. Désormais il existe en naturel des produits issus des algues.

Les fleurs blanches 

  • Le jasmin
    • Le jasmin  grandiflora qui peut venir de Grasse, d’Egypte, Inde, ou d’Italie
    • Le jasmin Sambac d’Inde à l’odeur plus « orangée et solaire »

Pour récolter cette matière naturelle, les cueilleuses doivent se lever très tôt. Les plus habiles ramassent 500 à 7OO kg de fleurs à l’heure et pour obtenir 1kg de fleurs il faut 10 000 fleurs !

– La tubéreuse 

La tubéreuse est exotique et narcotique, on la trouve en Inde du sud et en Egypte. Il en existe en très petite quantité également à Grasse.

En Inde, elle est récoltée tous les matins du mois de mai à décembre.

Le nom de cette fleur, en hindi,  signifie « parfum de nuit ». En effet, elle décore les fenêtres, et la chambre nuptiale pendant la période de cérémonie de mariage. Les trois premiers jours, les mariés ne se voient pas. Ils doivent attendre le quatrième jour pour pouvoir se rapprocher… C’est alors que la tubéreuse rentre en scène pour calmer l’anxiété des jeunes mariés et stimuler le plaisir.

Officiellement érotique, la tubéreuse est avec le jasmin, la fleur complice de l’amour.

La tubéreuse existe en produit naturel, mais est peu utilisée sous cette forme, étant donné son prix élevé. Certains fournisseurs réalisent de façon confidentielle encore l’enfleurage.

-L’ ylang ylang 

La fleur d’ylang ylang (cananga) provient d’un arbre, et à la forme d’une grande étoile échevelée. Elle est pour les Indonésiens,  la « fleur des fleurs », c’est aussi la signification de son nom. Très exotique, elle affiche une nature exubérante et extravertie. Des volcans, à Madagascar ou Mayotte, elle a hérité un côté floral explosif qui donne beaucoup de couleurs aux parfums. Elle est récoltée lorsque la fleur de vert tendre est devenue jaune, signe qu’elle a atteint sa maturité olfactive.

Sa senteur est à mi-chemin entre le jasmin et la tubéreuse. L’ylang ylang avec ses notes crémeuses et charnelles fait penser au monoï solaire. Elle a une dimension sensuelle, lascive et enivrante en même temps qu’elle est sauvage et narcotique. Grâce au procédé de distillation, l’ylang peut donner plusieurs fractions avec des particularités olfactives propres à chacune : extra, première, deuxième et troisième.(voir article ylang ylang).

  • La fleur de frangipanier

La fleur de frangipanier est une fleur sacrée en Inde dont on appelle la floraison abondante par des prières ardentes. Comme le jasmin sambac, la blancheur de la fleur symbolise la pureté de l’âme. Cette fleur sacrée et délicate ne livre pas son parfum. Les parfumeurs doivent avoir recours à « une fleur de laboratoire », en procédant à « une reconstitution », c’est-à-dire à une formule intégrant une dizaine de composants.

  • La fleur de tiaré et Monoï

Le tiaré est un arbuste tropical sur lequel pousse la fleur de tiaré de couleur blanche, symbole national de Tahiti. Elle est désormais disponible en produit naturel, par extraction. On l’utilise avec parcimonie, car sa senteur finalement est assez décevante et loin d’être fidèle à l’odeur originelle suave et enivrante de la fleur.

Fabrication du monoï :


Le Monoï de Tahiti est obtenu par macération d’au moins 10 fleurs de tiaré par litre d’huile de coprah raffinée, le produit est ensuite purifié par filtration.

Les fleurs de tiaré peuvent être traitées également de façon artisanale par un procédé proche de l’enfleurage.

Le coprah : c’est une huile extraite de la noix de coco ; elle est donc complètement naturelle et est l’un des deux ingrédients nécessaires à la fabrication du monoï. L’huile brute est ensuite raffinée.

  • Le pittosporum

Cette fleur, peu connue, issue d’un arbuste, aussi appelé « laurier australien », est originaire du Sud de la Chine, de Corée et du Japon. On le trouve aussi dans le pourtour méditerranéen, y compris vers Grasse,  et en Croatie. Cet arbuste au feuillage vert foncé et luisant peut atteindre 4 à 5 mètres. Le pittosporum fleurit en mai-juin. Les fleurs sont alors blanches à jaunes. Sa senteur se situe entre la fleur d’oranger et le jasmin. Là encore, le parfumeur doit se contenter de reproduire son odeur à l’aide d’un accord.

  • Le gardenia

Cette fleur blanche ne livre pas son âme, comme on l’a vu, la fleur de frangipanier et le pittosporum. Son odeur crémeuse et délicieuse possède une très légère facette de champignon frais, juste additionnée d’une touche de noix de coco ». Le parfumeur fera donc une reconstitution avec du naturel et de la synthèse.

  • Le foul

Le foul est une fleur très proche du gardénia elle très appréciée et que l’on trouve au Moyen Orient. Celle-ci doit aussi être reconstituée en laboratoire par le parfumeur.

  • Le magnolia

Originaire de Chine, le magnolia, a une senteur intéressante et très singulière. Cette fleur est très peu utilisée en parfumerie car son extrait n’a pas la même senteur que la fleur, mais peut aider à créer un effet solaire, mais elle ne sera pas l’élément déterminant ! Le magnolia feuille et fleur sont disponibles en produits naturels, avec des senteurs assez différentes.

AUTRES NOTES SOLAIRES :

Le mimosa 

L’absolu de mimosa est un produit naturel que l’on obtient par la technique de l’extraction aux solvants volatils à partir des boules jaunes du mimosa. Mais ces petites fleurs d’or sont souvent traitées avec les feuilles de mimosa. C’est la raison pour laquelle, l’absolu de mimosa, malgré sa senteur à la fois poudrée, florale et riche exprime aussi une tonalité verte en raison de la présence des feuilles. De plus en plus, les fournisseurs de mimosa, s’efforcent de ne garder que les boules duveteuses, afin d’obtenir la senteur merveilleuse : celle que l’on sent sous un mimosa en fleurs.

  • L’immortelle

La fleur d’immortelle évoque également le soleil, la plage, la mer, les senteurs de maquis corse, son odeur est naturelle, c’est une fleur épicée, racée très peu utilisée en parfumerie, car cette fleur est difficile à dompter.

  • La noix de coco

Elle évoque aussi les vacances sous les Tropiques à travers les souvenirs de cocktails exotiques, comme la pina colada. En parfumerie, elle est travaillée à partir d’une molécule, l’aldéhyde C18, cette note existe depuis peu en matière première naturelle.

  • Les senteurs exotiques fruitées comme la mangue, l’ananas, la banane… qui sont possibles grâce à la synthèse.

Quelques exemples de parfums solaires

Mayotte (Mahora) de Guerlain (disparu)

Quand vient l’été de Guerlain (disparu)

Ylang vanille de Guerlain (disparu)

Embruns d’Ylang de Guerlain

Mimosa Tiaré Aqua Allegoria Guerlain (disparu)

Coco Fizz, Aqua Allegoria de Guerlain

Parfum Terracotta de Guerlain

– L’Instant de Guerlain (cf. La facette orientale ou ambrée)

Cruel Gardénia de Guerlain

Dune de Dior

Ombre bleue de Jean-Charles Brosseau

L’eau ensoleillante de Clarins

Beyond Paradise d’Estée Lauder

Sable de Goutal (immortelle)

Vanille Galante d’Hermès

L de Lolita Lempicka

Moheli de Dytique

Songes d’Annick Goutal

Bronze Goddess d’Estée Lauder

Replica (beach walk) de Martin Margiela

Ylang de Le Labo

Sabbia Bianca de Profumun Roma

Soleil Blanc de Tom Ford

Lilylang, Collection Muscs de Sylvaine Delacourte

Vanori, Collection Vanille de Sylvaine Delacourte

Hélicriss Collection Muscs de Sylvaine Delacourte (immortelle)

Sylvaine Delacourte

Nez, parfumeur, passionnée par Guerlain.

Articles liés

Scentree : plateforme d’informations sur les matières premières

Le but de mon blog, qui existe depuis plus de…

DUEL : Synthèse/ Naturel

Les produits de synthèse Il y a 2 types de…

L’AMBRE

La Notion d’ambre est assez complexe, levons un peu le…

Fil de discussion post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tapez votre mot-clé de recherche, et tapez sur Entrer pour rechercher