Le Blog de Sylvaine Delacourte.

Menu & Recherche

Les Larmes de Benjoin

filles-laos1Surnommé autrefois le pays au million d’éléphants, le Laos a la senteur d’une contrée encore vierge. Comme l’a écrit l’écrivain français Jean Ajalbert, en 1991, « Là bas, le temps est tout d’une pièce, comme l’étoffe sans couture dont les femmes entourent les reins, comme l’écharpe libre en travers de leur poitrine. Il se confond avec l’espace. Ce n’est plus que du soleil, de grandes et de petites lunes, comme un fleuve sans rives. »

L’une des richesses du Laos est le benjoin. Chaque année, le pays en produit environ 50 tonnes. On en trouve principalement dans le nord, dans la province de Phôngsali, une région montagneuse, aux forêts immenses. C’est là que l’on rencontre le peuple du benjoin. Les 2/3 sont exportés vers l’Europe.

Un peu d’histoire:

Découvert scientifiquement en 1853 par Garcia de Orta.

Dans un temps lointain, on transportait son bois odoriférant que l’on brûlait dans les maison, pour purifier l’atmosphère, attirer les ondes positives et éloigner les êtres et créatures indésirables.

Le benjoin entre dans la composition de baumes aux vertus cicatrisantes et antiseptiques. Il parfume l’eau de Botot, cette eau de bouche qu’utilisait notamment Louis XV.

Connaissez-vous le Baume de la Ferté, créé en 1830 par Pierre-François-Pascal Guerlain ?

Au début, il fut conçu pour les crevasses de la poitrine de son épouse qui allaitait. Désormais, il est conseillé pour les lèvres, la muqueuse des lèvres étant de même nature de celle du mamelon. Ce baume est à base de corps émollients et de vin de Bordeaux très riches en tanins, donc cicatrisants et en benjoin. Quand on applique ce baume, l’odeur n’est pas terrible ! ça pique ! Mais, sur les lèvres gercées, c’est réellement efficace, spectaculaire même ! Le benjoin joua aussi son rôle dans le soin des maladies pulmonaires.
Les larmes de benjoin développent un parfum très suave, très apprécié dans les temples bouddhistes où il est utilisé comme notre encens. En effet, le benjoin a longtemps été considéré comme une variété d’encens ou de myrrhe et comme une substance précieuse.
Le benjoin est une résine balsamique. Egalement appelée gomme ou larme de benjoin, elle est secrétée par le tronc du styrax Tonkinensis, de la famille des Styracées.

’est très intéressant d’apprendre où se dissimule notre production (de benjoin) !

Aussi quelques nouvelles de la source …
Enfin l’obtention de l’acide benzoique n’est pas exclusive au benjoin.Benjoin de sumatra et benjoin de laos en contiennent l’un et l’autre. Celui du laos en a une teneur supérieur.
Enfin concerant le peuple du benjoin au laos, il s’agit principalement des Khmu au nord et des thaiphong à l’est.

arbre a benjoin  source agoforex

arbre a benjoin source agroforexCompagny

On la récolte à la main. Le paysan se hisse en haut de l’arbre à l’aide d’une échelle de fortune et, en redescendant, il entaille l’écorce du tronc à plusieurs endroits pour faire pleurer l’arbre. Cette exsudation est de couleur blanche lorsqu’elle est liquide et passe au jaune en séchant. Quand on la récolte, environ 6 mois après, elle est déjà semi-solide.

Ensuite, le benjoin est acheminé dans des sacs de jute, dans des entrepôts où il va être traité comme des pépites d’or. Puis, il va être nettoyé et trié (travail assuré par les femmes).

f024fb8168424ed42

photo Anne Mc MURRY

Il existe différentes qualités de benjoin :

Le benjoin du Laos, très qualitatif, note vanillée et note caramel, sans être trop sucrée, poudrée et lactée.La société Givaudan s’est reconnu dans l’initiative d’Agroforex Company mise en oeuvre à partir de1993 pour développer la styraxiculture, au Haut-Laos. Mais ce partenariat a été conclu en exclusivité et se limite à la seule province de Phongsali.Ensemble, ils ont financé un collège pour éviter l’exode rural. La culture et la récolte du gingembre rouge, racine de calanga, litséa et cire d’abeille sont ainsi préservées, de même que des cultures classiques de riz et légumes.

Le benjoin de Siam est une variété très recherchée par les parfumeurs. C’est très rare et donc très chère. Elle présente une facette vanillée très présente.

le benjoin de sumatra,  est obtenu à partir de deux sources (styrax benzoin et styrax parallelorum). Le benjoin officinal employé en fumigation ou en teinture, et le benjoin commun qui ne sert qu’à l’extraction de l’acide benzoïque.

le benjoin du Laos comme le benjoin de Sumatra sont l’un et l’autre officinal.

En parfumerie, la gomme est traitée par extraction aux solvants volatils pour obtenir l’absolu benjoin.

Cette note est très riche en facettes : vanillé doux, amandé, café grillé, miellé, floral (œillet), lacté, liquoreux, médicamenteux…

Parfums contenant du benjoin : Bois des Iles de Chanel, Habanita de Molinard, Opium d’YSL, L’Eau de Dyptique, Serge Noire de Lutens, et bien d’autres…Chez Guerlain, il y a dans les parfums orientaux comme Shalimar, L’Heure Bleue, etc…

instand-3d1

J’ai réellement découvert cette matière première pour le développement de L’Instant de Guerlain. Avec Maurice Roucel, nous voulions travailler une Guerlinade moderne et solaire, d’où l’idée de remplacer la bergamote par la mandarine plus fruitée et plus solaire.

En cœur, le jasmin sambac et le magnolia de Chine : notes déjà très solaires, sont appuyées par des notes salycilées: ( notes de sable chaud)

Et en fond, la vanille a été remplacée par une overdose de benjoin accompagné de vanille, de muscs blancs et d’iris, etc…

Un autre parfum travaillé autour du benjoin fut celui réalisé avec Annick Ménardo : Bois d’Arménie (dans la collection L’Art et la Matière). L’idée de départ fut de prendre l’odeur que j’ai découverte dans mon enfance, du papier d’Arménie (faite essentiellement de benjoin et d’une recette secrète d’épices). Travail réalisé d’ailleurs en banlieue parisienne et non en Arménie.

L’idée fut, bien sûr, de transformer ce parfum d’ambiance en parfum, certes un peu mystique, en parfum de peau, de le rendre moins figuratif. Des épices, de nombreux bois, furent donc ajoutés. C’est un parfum unisexe.

art-et-matiere-rose-cuir-angelique1On trouve aussi sa trace dans “correspondances” de Baudelaire:

La nature est un temple ou de vivants piliers

laisse parfois sortir de confuses paroles

L’homme y passe à travers de forêts de symboles

Qui l’observent avec de regards familiers

Comme de longs échos, qui de loin se confondent

Dans une ténébreuse et profonde unité

Vaste comme la nuit et comme la clarté

Les parfums, les couleurs et les sons se répondent

Il est des parfums, frais comme des chairs d’enfants

Doux, comme des hautbois, verts comme les prairies

et d’autres corrompus, riches et triomphants

Ayant l’expression des choses infinies

Comme l’ambre, le musc, le benjoin et l’encens

qui chantent les transports de l’esprit et des sens.

Tags d'article
Sylvaine Delacourte

Nez, parfumeur, passionnée par Guerlain.

Articles liés

Notes vertes naturelles « tendance »

Si vous avez eu un grand père ou quelqu’un de…

LA LAVANDE et notes aromatiques..

Vous pensez connaitre la lavande ? elle est pourtant souvent confondue avec…

Epices fraiches et chaudes (suite)

EPICES FRAICHES :   Baie de Genièvre Juniperus communis– Cupressacée…

20 Discussion to this post

  1. Troudujol dit :

    Très bel article ! Une matière première que j’aime particulièrement, qui se marie avec élégance avec la fève tonka, la vanille, l’encens… Il se fait caressant et rassurant. Je l’aime en particulier dans Body Kouros, d’Yves Saint-Laurent.

  2. Simona dit :

    Bonsoir Sylvaine. Merci pour ton article, précis et détaillé! Je ne connais pas Bois d’Armenie ma j’apprécie Benjoin N°9 de Prada dans la ligne exclusive. je te signale encore autres parfums au benjoin… Louanges Profanes de Parfumerie Generale et Ambre Fetiche de Annick Goutal. Ciao!

  3. Méchant Loup dit :

    Belle matière en effet que ce benjoin, Bois d’Arménie est celui de l’Art et la Matière que je préfère, mais que j’ai du mal à porter au quotidien.
    Il me semble qu’il y ait un peu de benjoin dans Habit Rouge Sport, et là, tout va bien. Très agréable au quotidien.
    En outre, Méchant Loup a également travaillé le benjoin dans un parfum que vous pourrez découvrir sur son blog début septembre !

  4. Le benjoin a été longtemps utilisé en cosmétique pour une préparation de beauté – le lait virginal.
    Voilà un texte de l’Enciclopédie Diderot et d’Alembert:
    « Celle de ces liqueurs la plus connue est une teinture de benjoin précipitée par l’eau. Une résine quelconque, dissoute dans l’esprit-de-vin, & précipitée par l’eau, fourniroit un lait virginal parcil à celui-ci, qui n’a prévalu dans l’usage que par l’odeur agréable & l’âcreté modérée du benjoin. Le lait virginal du benjoin est un remede externe, recommandé contre les taches du visage. »
    Au XIXè siècle le mélange eau de rose et benjoin était courant dans ce type produit qui devrait se retrouver aussi dans les anciens catalogues Guerlain.
    D’ailleurs à l’époque il y avait un parfum Guerlain sous le nom de « Opobalsam de Mecque » qui à part d’autres résines mythiques, aurait eu certainement une forte dose de benjoin.

    • Sylvaine dit :

      quelle encyclopédie cher Octavian, comme toujours!! , effectivement , Guerlain a été l’une des premières maison a créer des produits blanchissants pour la peau , contre les tâches, les premiers produits dépilatoires, produits pour les cheveux, j’ai même vu dans les archives le dépôt du brevet de la brosse a dents, ces archives sont hallucinantes , on voit a quel point Guerlain a fait preuve de créativité.

  5. F. Chagnaud dit :

    Givaudan s’est reconnu dans l’initiative d’Agroforex Company engagée depuis 1993 au Laos pour développer la styraxiculture, au Haut-Laos. Ce partenariat est assuré en exclusivité pour Givaudan et se limite à la seule province de Phongsali.

    Concerant l’aspect officinal, le benjoin du Laos comme le benjoin de sumatra sont l’un et l’

  6. fanfoise dit :

    il me semble que la couleur du ginseng n’est pas dû à sa variété mais uniquement à son mode de séchage. Il n’existe qu’une seule variété de ginseng réellement alimentaire (c’est à dire sans effet secondaire), ce qui n’est jamais signalé par ceux qui le commercialise.
    amicalement

  7. […] est en réalité une réaction pathologique de l’arbre. Elle est aussi appelée gomme ou larme de benjoin. Elle est de couleur blanche lorsqu’elle est liquide et passe au jaune en séchant. Quand on […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tapez votre mot-clé de recherche, et tapez sur Entrer pour rechercher