Le Blog de Sylvaine Delacourte.

Menu & Recherche

La cérémonie du parfum : le Kôdô

Le parfum est d’abord perçu pour le bien être et la séduction mais sa dimension spirituelle ou tout au moins son effet psychologique sont tout aussi importants. Nous en connaissons mal les mécanismes mais nous savons intuitivement que le Parfum peut induire des états de bonheur, de nostalgie en réveillant parfois des souvenirs enfouis.

L’activité intellectuelle peut être stimulée par le parfum voici une illustration :

j’ai assisté la semaine dernière à la cérémonie du Kôdô, ou voie de l’encens a la maison du Japon , quai Branly.

C’est Souhitsu Issiken Hachiya; qui nous a reçu et offert la démonstration,  il représente  la  21 ème génération à la tête de l’école shino, l’une des deux plus anciennes écoles enseignant le kôdô.

Il a appris dès l’enfance l ‘esprit et la discipline  du « Kôdo »  il a appris également l’art de la cérémonie du thé par son grand père : dix neuf neuvième de la dynastie Souyou. Pendant 10 ans , il a appris la calligraphie auprès d’une religieuse catholique.  Et enfin,  s’est investi dans des plantations d’arbres au Vietnam.

Il a existé 20 grands maîtres de cette école depuis 500 ans. Il y a 200 classes de Kôdo au japon  et une à Boson ( aux US)

Trouvant ses origines en Chine , l’encens a été introduit au japon au VI ème siècle dans le cadre des pratiques bouddhistes. , ils s’appellent également ginkos et peuvent être  conservés jusqu’à 1000 ans , certains conservés  avec les trésors de la cour impériale, ces bois précieux  ont été des sujets de très grande convoitise et valent des »fortunes »

L’encens japonais vient  précisément de bois appelés des ginkos ou agaar  qui étant blessé secrètent  une résine comme pour le cicatriser et faire corps avec lui
(origine :forêts tropicales du Vietnam, Laos ou Cambodge). Ce processus prend environ une dizaine d’années.
Cette cérémonie peut être solitaire , comme le faisaient les samouraïs par exemple avant une bataille , permettant de retrouver face à eux,  ou pour mesurer leur capacité de concentration, leur mémoire ou  s’élever l’âme.

Elle peut être également partagée , c’est alors un jeu qui permet comme le nom  kôdô : l’indique  « d’écouter les senteurs ».

images SAMMOURAI


le maître a dit :

le Maître du Kôdô rentre dans la pièce, se déplace avec une extrême précision, de petits pas comptés, tourne , et se place enfin assis sur ses genoux sur le tatamis
Il déplie sa trousse , contenant le matériel, pinces ,spatules etc,images kodo

Nous sommes également assis sur les genoux ,autour de lui  tout au moins au début!! au bout de 5 minutes , nous avons repris une posture occidentale: assis en tailleur ou jambes allongées sur le côté!! trop dur!!

le Maitre fait brûler le tout petit bout d’encens  sur  un récipient en porcelaine : le brûle encens au fond duquel étaient placés des charbons. Au dessus : de la cendre disposé avec 50 traits, sur 5 pans  (5 chiffre important symbolisant les 5 éléments du monde , le feu , la terre, l’eau ,le métal, le bois.

le premier bois s’appelle  Matsushima et symbolise un paysage du nord du japon.

Le maître nous indique la bonne gestuelle , comme tenir le brûle encens , main gauche dessous , main droite dessus pour diriger les volutes de l’encens précisément vers le nez.
Trois inspirations, expirations sur le côté pour ne pas souffler sur la cendre. Il faut mémoriser cette senteur,  surtout ne pas prendre de notes! et poser le brûle encens sur le tatamis et passer à son voisin.

images sentir kodo deux

Puis le deuxième morceau de bois vient  Hashidate , long cordon au centre de l’île vers KYOTO, et enfin le troisième  morceau  Itsukushima, désignant une île près de HIROSHIMA.

Ce jeu de l’encens  consiste a vivre par l’imagination un voyage en bateau, vers ces trois sites célèbres.

Ensuite , le maitre de cérémonie mélange les trois morceaux de bois, et rajoute un quatrième appelé : bateau et le jeu est annoncé par le maitre  : »shukkô »

Le jeu

Les trois brûles encens sont alors passés dans un autre ordre,  plus le quatrième : le bateau  » l’intrus »
Le jeu consiste a reconnaitre et a noter sur un parchemin plié, les initiales des senteurs reconnues , selon l’ordre de leur passage   ex : I  M  H  B , le tout dans un silence total , un recueillement ,une concentration extrême.

kodo3rs trois

Je pensais avoir reconnu les différentes senteurs , odeurs douces et légères de bois de gaiac, un peu boisées , poudrées, mais les différences entre les  bois étaient  très subtiles!

Le maître nous donne la réponse : avec des  appréciations empreintes de poésie:

Quatre senteurs trouvées dans le bon ordre  , c’est l’appréciation sankei :le voyage s’est fait sans encombre et a permit d’admirer les trois paysages remarquables.

Deux senteurs placées  à la bonne place, ce sera la mention Yugiri : Brume vespérale, vous avez visité deux sites, mais à la tombée du jour, la brume a bouché la dernière vue.

Si une seule senteur a été trouvée a la bonne place ce sera la mention Asagiri: la brume, dès le matin vous a empêché de bénéficier d’une vue dégagée

Si aucune senteur n’était à la bonne place , alors  vous n’aurez connu qu’une journée de nuages et de brouillards  : mention kumokiri

Résultat
de mon expérience :  j’ai fait le voyage et la brume m’a empêcher d’admirer la vue.J’ai été rassurée , mes voisins n’ont pas été plus brillants !.

les dix vertus de l’encens  pour les japonais :

aiguiser les sens
purifier le corps et l’esprit
supprimer les polluants de l’esprit
lutter contre la fatigue
guerir l’impression de solitude
créer le sentiment d’harmonie malgré les sources de stress du quotidien
son abondance n’est pas nuisance
se satisfaire de petites quantités
résister eux effets du temps
l’usage quotidien ne nuit pas


Conclusion
comme à chaque fois, que j’ai la chance de participer à une manifestation ou évènement japonais (cérémonie du thé, festival du Sakura, art floral etc)
je suis à chaque fois séduite par la rigueur, précision, raffinement, et  perfection qui se dégagent de la culture japonaise .

merci a la société TAKASAGO

Sylvaine Delacourte

Nez, parfumeur, passionnée par Guerlain.

Articles liés

Special News Letter Nathalie Pichard 10 th Anniversary

This month brings a special edition of WFN… to celebrate…

Une Nouvelle Aventure

  C’est avec beaucoup d’émotion que je vous invite à…

Parfums d’été ! premier jour d’automne

Déjà l’automne , adieu l’été ! pour prolonger les beaux…

5 Discussion to this post

  1. Irène dit :

    Merci pour ce si beau partage …

  2. Passionez dit :

    Je regrette de n’avoir pu vivre la cérémonie du kôdô lors de mon dernier séjour au Japon. J’espère en avoir l’opportunité une prochaine fois.

    En attendant, merci beaucoup de nous avoir fait partager ce moment si particulier!

    • Sylvaine dit :

      merci encore Passionnez de votre gentil mot , a faire absolument cette cérémonie ! inoubliable , vous voyez pas besoin (même si c’est évidemment mieux!!) d’aller au japon , à Paris c’est possible! bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tapez votre mot-clé de recherche, et tapez sur Entrer pour rechercher